Translate

jeudi 3 novembre 2011

Un plan marketing pour les réseaux sociaux


Nous sommes actuellement dans un monde dominé par le 2.0. Se lancer dans des stratégies ayant à coeur les réseaux sociaux est désormais monnaie courante. Or, il n'est pas rare de voir des entreprises réticentes face à cette nouvelle stratégie marketing. Avant de se lancer dans une telle aventure, un gestionnaire doit se poser la question suivante: l'avenir pour une entreprise passe-t-elle par le web? Je crois que oui. 

Une expertise dans le domaine des réseaux sociaux sera de plus en plus recherchée par les dirigeants d'entreprises au cours des prochaines années.  Ayant un pouvoir fulgurant sur la marque d'une entreprise cette stratégie doit être utilisée progressivement. Or, ne vous lancez pas pour faire comme tout le monde. Faites-le pour les bonnes raisons. Ayez un objectif, clair et précis qui pourrait répondre à un besoin particulier pour votre organisation. Cela vous permettra de mieux apprivoiser le canal et de connaître en profondeur les bénéfices que ces outils vous rapportent, ne serait-ce que pour économiser des efforts en temps et argent. Ainsi, je vous propose donc aujourd'hui 7 étapes afin de bâtir un plan marketing gagnant à l'aide des réseaux sociaux.

1. Définir l'objectif marketing.
Une stratégie comme celle-ci peut s'avérer complémentaire à des objectifs déjà établis. Par exemple, augmenter l'achalandage sur votre site web, promouvoir un nouveau produit ou  encore faire connaître sa marque. Il est donc important pour vous de justifier vos objectifs à court, moyen et long terme avant d'amorcer un tel processus.

2. Définir le portrait type de votre clientèle.
Connaître sa clientèle est primordiale afin d'adapter son message en conséquence lorsqu'on décide de se lancer dans ce type de stratégie. Pour ce faire, il faut déterminer des critères comme l'âge, le sexe, la localisation, le nombre d'heures passées sur le net, etc. Pour plus de détails consultez l'article : 7 heures par semaine sur les réseaux sociaux.

3. Évaluer votre marché actuel.
Afin de maximiser l'efficacité de votre stratégie, tentez de bien cerner les caractéristiques des  clients que vous possédez. Pourquoi achètent-ils vos produits? Pourquoi ces derniers vous apprécient? En créant des communautés, vous serez en mesure de mieux répondre à ces questions. À cet effet, la compagnie Leonovo a réduit de 20% ses appels au service à la clientèle grâce à la mise en place de communautés. Ainsi, vos clients actuels peuvent échanger leurs problèmes techniques face à vos produits ou services sans toutefois nuire au bon fonctionnement de vos activités de gestion.

4. Regrouper les types de clients en sous-groupe.

Il suffit de segmenter votre clientèle grâce à des profils représentant bien le marché. Je vous propose de regarder les six profils de clients qui fréquentent les réseaux sociaux et qui définissent bien la communauté québécoise.

Les Impulsifs:
Ceux qui sont présents partout sur les réseaux sociaux. Je parle ici d'exemples comme Facebook, Twitter et LinkedIn pour ne nommer que ceux là. Ceux-ci alimentent le contenu de ces réseaux via des blogues et des vidéos produits. Ils sont aussi des individus  qui téléchargent leur musique sur Internet, diffusent des podcast et envoient de nombreux "tweets" régulièrement sur  leur iPhone sans penser aux répercussions que cela peut avoir.

Les Commentateurs :
Ce sont eux qui commentent le contenu. Un peu comme dans les lignes ouvertes, ils n'hésitent pas à partager leurs opinions, qu'elles soient positives ou négatives, sur des blogues, vidéos ou des messages "tweeter" ou "facebooker" de leurs amis. Il sont des joueurs proactifs sur les réseaux sociaux. 

Les Ramasseux:
Ce sont de bons chercheurs. Ces derniers remplissent leurs favoris d'une panoplie de liens qui sont souvent inutiles. Par contre, ils classent bien l'information qui a été recueillie. Ce sont des utilisateurs du web abonnés à plusieurs flux RSS et qui n'hésitent pas à intégrer des "tags" aux photos qu'ils téléchargent en ligne. Ils sont des mordus des sites comme Flickr, Digg et Delicious.

Les Moutons:
Pour leur part, les moutons sont des utilisateurs qui suivent la vague, mais qui ne sont pas aussi actifs que les impulsifs. Ils ont des sites comme Facebook, Twitter ou LinkedIn afin de pouvoir échanger avec leurs amis proches ou leurs collègues de travail. Cependant, leur présence sur les réseaux sociaux est une façon de démontrer qu'ils sont aussi présents sans pour autant tirer profit de ces outils. 

Les Conservateurs:
Les conservateurs connaissent les avantages que les réseaux sociaux procurent, mais demeurent discrets dans leurs activités. Ils lisent quelques blogues et s'intéressent à certaines communautés web, mais ne seront pas portés à commenter ces traces numériques. Ils croient que cela peut nuire à leur intégrité professionelle ou personnelle.

Les Boudeux:
Ce sont ceux qui ne sont pas friands à ce type d'activités.

5. Analyser de la concurrence.
Certains de vos concurrents n'ont peut-être pas la capacité de se permettre une visibilité en ligne. Il sont donc pour vous une excellente opportunité de devenir un joueur important dans ce secteur.

6. Évaluer les ressources disponibles.
Chaque organisation possède des ressources financières, humaines et matérielles qui sont différentes. Par contre, il est important de ne pas négliger le temps que vous êtes prêts à allouer à ce type de stratégie. Encore faut-il posséder les ressources nécessaires et surtout vous constaterez que l'objectif visé de la stratégie, mentionnée plus haut, détermine la direction que vous allez prendre concernant votre entreprise.

7. Mesurer l'efficacité.
Ce qui boucle la stratégie est sans contredit le résultat de celle-ci. À ce moment, vous devez vous demander ce que je veux mesurer afin de reconnaître l'impact de la stratégie mentionnée. Voici certains éléments que vous pourriez mesurer grâce à ce type de stratégie:
  1. Nombre de visiteurs
  2. Nombre de clics
  3. Nombre de commentaires
  4. La qualité des commentaires
  5. Nombre de pages vues
  6. Etc...
En terminant, étant donné que vous êtes désormais un peu plus informés sur les rudiments  marketing qui concernent les réseaux sociaux, c'est à vous de passer à l'action. Posez-vous les questions suivantes: Quelle est votre position face à ce type de stratégie? Quel type de consommateurs recherchez-vous? Des impulsifs ou des boudeux? Seul vous pouvez répondre à ces questions. 

@+

2 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour cet article, je vais pouvoir le remonter auprès de ma direction et surtout des gens d'affaire avec qui je travaille dont certains sont encore réticents à cette idée ou ne croient pas en la valeur ajoutée de de se servir des médias sociaux dans leur stratégie de communication !

    RépondreSupprimer
  2. Ethan sachez que les stratégies marketing pour les réseaux sociaux sont de récentes méthodes employés. Il est donc normal que certaines personnes puissent être réticentes. Les objections souvent émises concerne la notoriété de l'organisation et la transmission de données privilégiés qui peuvent se retrouver à la merci de n'importe qui, car cela pourrait nuire à l'image de votre organisation.

    Or, il n'en demeure pas moins qu'il s'agit d'une stratégie incontournable et complémentaire à un plan de communication déjà bien présenté. À cet effet, il est important d'utiliser cette stratégie en ayant des objectifs précis. Par exemple, pour une entreprise commerciale elle est une mine d'or afin de recueillir des données pour faire des promotions.

    D'un autre côté, pour un organisme à but non lucratif c'est une façon d'augmenter l'achalandage de leur site web et de promouvoir des événements spéciaux.

    Dans le secteur public, pour un hôpital ou une école, cela permet d'informer les gens des services et des activités aux programmes dans leurs institutions.

    Enfin, je vous souhaite la meilleure des chances dans vos démarches.

    S'il y a quoi que se soit n'hésitez pas à m'écrire.

    Thierry

    Au plaisir.

    RépondreSupprimer