Translate

jeudi 23 février 2012

Critique journalistique

Je lisais un article écrit par Relaxnews et paru dans la section technaute de la plate-forme de Cyberpresse hier après-midi. Il concernait les très populaires tablettes numériques. Un article fort intéressant, mais avec un titre qui m'a passablement dérangé. "Les tablettes remplacent la télé, les professeurs et les gardiennes". Même si je n'ai pas d'enfants, je dois reconnaître qu'il est tentant de laisser son jeune s'amuser avec la tablette numérique à la maison afin d'éviter les temps morts. En vertu des nombreuses options offertes par ces appareils, je peux comprendre que la mobilité de ces "nouveaux monstres numériques" peut remplacer un médium comme la télévision. Les nombreux vidéos disponibles sur les plates-formes web  sont en partie responsables de ce phénomène. Par contre, affirmer qu'elles remplacent les gardiennes et les professeurs, je ne suis pas d'accord. 


Bien que des parents laissent leurs jeunes enfants sous la surveillance d'une tablette, je ne crois pas qu'elles sont conçues pour remplacer les gardiennes et les enseignants. Au contraire, elles sont davantage des outils de communication pouvant servir de complément pédagogique dans leur développement. Je me rappelle très bien qu'en 1987, alors que  je commençais la maternelle, ma mère m'avait acheté un mini-ordinateur conçu pour apprendre le nom des animaux. Il pouvait également m'aider à apprendre mes chiffres et mon alphabet. Cela a facilité mon passage en 1ere année par la suite. 


Ceci dit, un titre qui m'évoque un changement social dans un article où l'on me parle d'études effectuées et de comportements adoptés dans certains ménages, n'est en aucun cas représentatif de ce que j'ai pu lire. Un titre ironique vous direz, oui. Pour un éditorial d'accord.  Pour rapporter  une nouvelle, il faudrait revoir. Affirmer que ces appareils peuvent remplacer les enseignants et les gardiennes, je n'achète pas. C'est comme assumer la disparition des institutions scolaires. Bon, je sais que la comparaison est un peu forte et qu'elle amplifie la situation, par conséquent c'est ce que j'ai pu sous-entendre dans le contenu de cet article. Mon but n'est pas ici de faire de la "presse bashing", loin de-là. Je trouve que le contenu de Cyberpresse est d'une très grande qualité et très pertinent. Par contre,  cette fois-ci la publication de cet article m'a déçu. 


Ayant eu le privilège d'oeuvrer dans le milieu de l'éducation comme enseignant non légalement qualifié, au secondaire, au cours des deux dernières années, je doute fortement que l'on assiste à l'extinction de cette profession. Les besoins en éducation sont énormes compte tenu du fait que les budgets accordés aux écoles sont limités. Pourquoi? À cause des subventions gouvernementales offertes aux commissions scolaires et partagées entre les écoles affiliées. Cependant, l'apparition des tablettes numériques peuvent améliorer l'apprentissage de certains jeunes et renforcer les connaissances cognitives acquises durant la période d'utilisation de ces appareils. À la fois éducatives et divertissantes, les applications que l'on retrouvent sur les tablettes numériques permettent à ces jeunes d'acquérir des connaissances et développer certaines compétences afin de cheminer plus facilement dans leur parcours scolaire. Ainsi, ces outils s'intègrent très bien et facilement comme complément dans l'enseignement, tant dans les garderies que dans les écoles primaires et secondaires. 


Tout ça pour vous dire qu'en tant qu'auteur, j'apprécierais beaucoup, que vous lecteurs, me soumettiez vos critiques. Ne serait-ce que dans la publication d'une fausse information, une faute d'orthographe ou même si vous lisez un article que vous trouvez ambiguë. N'hésitez pas à me soumettre vos commentaires. Après tout, c'est vous les lecteurs. 


Je vous soumet le lien de cet article. À vous maintenant d'en faire votre propre interprétation.  Les tablettes remplacent la télé, les professeurs et les gardiennes 


@+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire