Translate

vendredi 9 mars 2012

Combattre l'homophobie dans le sport professionnel

La LNH laisse enfin tomber les tabous. Le sport le plus macho de la planète a lancé la campagne You can play il y a moins d'une semaine pour sensibiliser les amateurs de hockey face à l'homophobie. C'est le directeur général des Maple Leafs de Toronto, Brian Burke, et son fils Patrick, dépisteur pour les Flyers de Philadelphie, qui sont à l'origine de ce projet. Cela fait suite au décès du fils de M. Burke en 2010 lors d'un accident d'automobile. Ce dernier a souffert d'intimidation, entre les mûrs du vestiaire de l'équipe de hockey qu'il fréquentait à l'université. À cet effet les deux hommes cherchaient à rendre un hommage à l'un des leurs et d'ouvrir les yeux au grand public que cette réalité n'est pas facile à vivre pour de jeunes hockeyeurs.

En collaboration avec les autorités de LNH, ils ont embrassé la cause et ont décidé de créer une campagne virale qui a été lancée sur le web à l'aide d'une vidéo sur la plate-forme Youtube. La vidéo compte parmi ces athlètes professionnels des joueurs de la LNH qui se succèdent à tour de rôle et qui répètent la phrase suivante :"You can play". Ce qui veut dire: "tu peux jouer".



Bien que ce message soit court, sa simplicité évoque un changement de mentalité qui permet de croire que peu importe l'orientation sexuelle d'un individu, il fait partie de l'équipe. Une réalité qui se traduit aussi dans d'autres sphères professionnelles où cela demande une ouverture. Le hockey est un sport accessible qui s'adresse à tout le monde malgré les différences de chacun. L'orientation sexuelle ne devrait pas être un obstacle. 

M. Burke est très sensible face à cette cause et avec raison. Il a souvent été présent  lors d'événements impliquant la communauté gaie de la Ville Reine depuis qu'il endosse le poste de directeur général des Maple Leafs de Toronto. Cette initiative représente un grand pas pour le sport professionnel. 

Je vous invite à regarder cette vidéo et de me soumettre vos commentaires.

@+ 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire